Vigilance frelon asiatique

Vigilance frelon asiatique

Le frelon asiatique... dans l'Eure

Le Frelon Asiatique encore appelé “vespa velutina“ ou frelon à pattes jaunes ou nigri thorax a été introduit en France en 2004  par la voie du commerce dans un conteneur de poteries en provenance de Chine.

Sans ennemi naturel ni prédateur, son territoire croît à raison de 100 kms par an. On le trouve aujourd’hui dans une cinquantaine de départements dont l'Eure.

Depuis le 26 décembre 2012 le frelon asiatique est classé comme danger sanitaire de 2ème catégorie. Il fait depuis mai 2013 l’objet d’un plan national de lutte et de prévention autour des ruchers.

Quelques particularités physiques permettent de le reconnaître et de le différencier du frelon crabro européen :

  • Pattes jaunes,
  • Couleurs plus sombres,
  • Thorax noir,
  • Abdomen foncé avec une fine strie jaune, le 4ème segment de son abdomen porte une large bande orangée.

Son nid a également des particularités : il est de forme sphérique avec une entrée latérale ce qui le distingue des autres dont l’entrée est à la base, il peut atteindre de grandes dimensions : 80 cm de diamètre,jusqu’à 1m de haut. Il est souvent situé en hauteur dans les arbres mais on peut le trouver dans des abris aérés notamment sous les toits.

Un danger pour l’Homme ?

Le venin du frelon asiatique, n’est pas plus dangereux que celui de son confrère européen, ce qui le rend tout de même mortel pour les quelques 2 % de la population qui y sont allergiques. En revanche, il est bien plus agressif et attaque quiconque s’approche à moins de cinq mètres de son nid. S’il est situé proche du sol, il représente un réel et grave danger pour les enfants. Raison de plus pour agir préventivement et traquer les nids.  
 

ATTENTION : N’intervenez pas vous même et faîtes appel à un professionnel. Une destruction non appropriée du nid (tir au fusil ou flèche, utilisation d’une lance à eau, ...) engendre un fort risque d’attaque et la dispersion des frelons et des reines qui recréeront d’autres nids à proximité.

Il est déconseillé d’utiliser des pièges non homologués et/ou non sélectifs car ils représentent un risque pour la biodiversité. Il est inutile d’appeler le SDIS sauf en cas de risque imminent pour la population.
Par contre : Signalez le nid (et non un frelon isolé) à la mairie de la commune où il se situe en indiquant sa position exacte. La communauté de communes vous rembourse 22 € maximum par nid secondaire sur présentation d’une facture d’un professionnel agréé..

Fichiers attachés au contenu
Fichier attachéTaille
application/pdf frelon_asiatique.pdf737.13 Ko